Temps de lecture : 5 minutes

Notre histoire

« Be Vegetal My Friend » est un Studio de Design Végétal, dont la marque a été déposée par la fondatrice Julie Martin en 2016, mais dont l’infrastructure réelle ne verra le jour qu’en janvier 2019 par la création de notre association « Be Vegetal ! » qui constitue à ce jour 4 membres fondateurs:

Membres du bureau :

Anne-Marie Bourgeois, notre présidente

Isabelle Goutorbe, notre secrétaire et trésorière

Membres actifs et visages du studio:

Julie Martin, Designer Végétal

Passionnée de botanique, C’est elle qui génère les concepts forts. Elle part de la plante pour adapter son contenant à ses besoins et non l’inverse. Elle prône un design pour les plantes et par les plantes qu’elle connaît sur le bout des doigts.

Legentil Marie, Designer/Technicien

Experte de la modélisation 3D et adepte des belles techniques anciennes (artisanales), elle s’occupe de la faisabilité et vérifie que les méthodes de production choisies soient en adéquation avec nos valeurs et nos chères plantes.

Toutes deux, nous avons suivi la même formation dans la même école, l’ESAD de Reims, véritable terrain artistique et figure de proue dans le domaine de l’art et du design. L’option Design Végétal, dirigée à l’époque par Patrick Nadeau, nous a initié durant nos études. Mais pour Julie, travailler avec les plantes dans le milieu de la création résulte d’une ambition beaucoup plus lointaine. Depuis toute petite, elle a grandi dans les plantes de ses grands-parents qui lui ont tout transmis de leur passion pour la botanique. Les plus grands jardins, les plus belles expositions, les plantes rares peuplent son quotidien. Et cette volonté propre de porter plus haut l’intérêt des plantes et leurs bienfaisance (plutôt que leurs aspects décoratifs), l’anime depuis toujours. En première année d’étude, dans sa classe, il y a Marie. Un électron libre tout droit sorti du maquis. Très vite, nous partagerons tout de nos univers. Pendant 5 ans, nous nous entraidons sur les bancs de l’école et développons nos sensibilités, nos force et nos faiblesses. Ensemble nous faisons grandir nos réflexions, qui se sont révélées plutôt complémentaires.

Quel genre de designer avons nous envie d’être ?

Beaucoup de confusion tourne autour du mot « design ». Il est devenu pour vous un adjectif qualificatif alors que sa raison profonde désigne une pratique. Un objet n’est pas design. Contrairement à sa prononciation anglophone, ce mot puise ses racines dans la langues française. Design, Des signes, Dessin, Dessein. Un Designer, c’est un dessinateur qui dessine des signes avec un objectif précis, un but, ou encore pour répondre à un scénario d’utilisation ou à une problématique. Dans nos deux mémoires, on retrouve le désir de retrouver la nature dans nos espaces de vie quotidienne et celui de retrouver un rythme de vie plus lent et plus naturel pour notre bon fonctionnement.

L’homme a peur de la nature, et depuis la nuit des temps, il a toujours fabriqué des outils pour la domestiquer, la rendre docile pour survivre.

L’homme est aussi doué d’empathie, il a la faculté d’adopter des comportements par le biais de son entourage proche. Grâce à ses neurones miroirs, ce qu’il voit, il le fait.

Nous nous sommes rendues compte que cohabiter quotidiennement avec notre téléphone a développé chez nous un mode veille, et que notre cerveau ne s’arrête jamais vraiment pour dormir. Vivre dans un monde de plus en plus dématérialisé nous éloigne de ce que nous sommes profondément, des êtres vivants.

Pourquoi est-ce important aujourd’hui de se reconnecter à la nature ?

La distance que nous avons creusé, nous éloigne des problèmes environnementaux. Nous ne vivons plus les catastrophe naturelles, nous les regardons à la télé. La banalisation de ce type d’événement et le manque d’expérience réelle, n’atteint pas des niveau de conscience élevé, c’est toujours l’histoire des autres. Le manque de temps et le rythme de vie rapide que nous nous imposons, nous oblige à être centré sur nous même. Quand on roule trop vite, on ne peut pas prendre en compte toutes les informations et agir en conséquence.

Alors comment faire pour ralentir,

devenir un meilleur observateur,

un meilleur acteur ?

L’empathie.

Nous avons dans l’espoir que travailler notre entourage proche avec des plantes heureuses, des objets responsable et bienveillants nous permettre d’adopter de nouveaux comportements bienveillants à notre tour. La prise de conscience, ça se travaille. Et apprendre à faire attention aux éléments qui nous entourent, et notamment ceux qui ne peuvent pas crier quand ils ont un problème, c’est notre motto. C’est également la raison pour laquelle l’éducation prend une part importante dans notre mission, Nous sommes contre l’idée de connecter vos plantes à votre smart phone. On préfère vous apprendre à les voir et les entendre,

Plus le temps avance, et plus l’envie de concevoir notre vision du design est grande.

Ce projet de studio, nous le mûrissons depuis maintenant deux ans, et proposons plusieurs services :

  • Commandes : la création d’objets sur mesure pour répondre à un désir de nature toujours plus grandissant, réintégrer les plantes à l’intérieur de nos maisons, dans nos espaces de vie quotidien, ou même à l’intérieur de toute infrastructure qui n’a pas la possibilité d’avoir accès à un parc, un jardin ou un espace vert.
  • Recherches & Développement d’objet : à partir de nos idées personnelles, toujours avec le même objectif, s’entourer de plantes, faciliter nos relations avec elles. Le faire de façon durable, penser l’objet dans l’intégralité de son cycle de vie, assurer une fabrication française privilégiant les circuits courts et la revalorisation de nos savoirs-faire de manière complètement transparente.
  • Proposer des Ateliers via notre association « Be Vegetal » pour aller plus loin dans notre démarche de reconnexion. On passe effectivement par une rééducation tout en se divertissant. Les ateliers ont pour objectifs de vous faire du bien, mais aussi de vous faire découvrir la biodiversité et de vous y sensibiliser. En tant que créateurs, on ne souhaite pas envahir le monde avec plus d’objets que nécessaire, l’idée est de vraiment valoriser le « faire soi-même », « do it yourself », ainsi que la réutilisation d’objets existants pour prolonger leur vie.
  • Un service de diagnostic est en cours de développement, voire un service de plante-sitting, afin de vous aider à assurer le suivi de toutes vos plantes et que vous puissiez les garder le plus longtemps possible. Même si vous avez toujours pensé que vous n’aviez pas la main verte, il est temps de contredire cette expression qui n’est que le fruit de la perte d’un apprentissage ancestral.

On pourrait penser que ce sont des services contradictoires. D’un coté, nous avons nos éditions que nous vendons et de l’autre, on vous apprend à vous débrouiller sans acheter. Tout dépend de vos envies, Du moment que nous réduisons la distance entre vous et vos plantes. Nous proposons simplement des degrés d’interventions différents. Nous avons confiance dans l’idée que nos ateliers communiquent très bien sur nos politiques de fabrication qui se veulent les plus éthiques possibles, Et que le jour J, le super conso-acteur que vous êtes pourrait bien porter son choix sur une de nos créations. Quand on prend la température soi même, c’est s’assurer d’une certaine qualité d’ouvrage et d’une meilleur compréhension du travail accompli. Sans parler de la valeur ajoutée d’un objet auquel on a participé. Les sentiments que vous allez lui porter, le rendra forcément plus durable, réparable. Nous préférons privilégier cette relation de confiance. Le développement d’un souvenir, une expérience inédite. Chaque projet est une nouvelle histoire qui nous emmène à travailler avec des partenaires variés qui partage le même amour que nous, Les plantes nous rassemblent et nous partageons toutes nos expériences et nos découvertes, sur notre Blog.